Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MADAME LE MAIRE DE DRANCY SOURDE COMME LE PRESIDENT MACRON

Mme le Maire de DRANCY sourde comme le Président Macron !

Mme le Maire, dans sa lettre au personnel du 22 novembre 2018, met tout son poids dans la campagne des élections des représentants des comités technique (CT) et commissions administratives paritaires (CAP).

Cet écrit, loin d'être neutre en cette période, est construit pour aider ces nouveaux syndicats patronaux que sont FO Drancy et l’UNSA.

Intégralement construits sur son ordre, ces deux syndicats, construit l’un comme l’autre par ceux qui ont détruit le CASC par leur incompétence (anciennement représentant de la CFTC) auraient rapporté à la municipalité l’initiative des adhérents qui ont lancé une pétition sur le fonctionnement CASC.

Cette pétition, relayée au conseil d'administration par la CGT et ces élus du CASC, pour faire vivre et relancer l’activité de l'association loi 1901 CASC DRANCY malgré les entraves mises en place par ceux qui sont à la botte de la municipalité a eu un effet : « Mme le MAIRE A DONC PEUR DE L’ACTION DES AGENTS ! »

Prise de panique par la forte expression des agents, sortant de son silence infini sur les conditions de travail, évidemment, Mme la Maire ne pouvait pas ne pas réagir sur la question de l’action sociale et culturelle. Elle a trop besoin de « son système de marionnettes » pour tromper les agents et les faire voter pour des syndicats qui travaillent pour elle.

En cette période d’action populaire, elle sait que les idées de la CGT sont porteuses de revendications fortes qui vont dans le sens de la démocratie participative des agents. Répondre aux besoins de l'action sociale selon les souhaits exprimés par les agents n’est pas bon pour elle car Mme le Maire verrait son pouvoir non maitrisé et fragilisé.

Donc seul un résultat fort en faveur de la CGT lui ferait comprendre que nous voulons notre CASC pour redonner aux agents le pouvoir de partir en vacances et de bénéficier des prestations auxquelles nous tenons tous (bons de rentrée scolaire, aide au sport, repas…)

Mme le Maire ne craint qu’une seule chose : une victoire franche et nette de la CGT.

Alors ne nous laissons pas intimider !

Le CASC (créé par la CGT) a pendant 40 ans fait la preuve de sa bonne gestion aux agents et aux élus lors de ses assemblées générales, rapport des commissaires aux comptes à l’appui. En 2015, lors des dernières élections du CASC, une abstention massive ayant permis la victoire de la liste CFTC porté par les candidats passés à FO et l’UNSA, le conseil d’administration est tombé entre les mains de débutants. En 2016, l'ingérence municipale a conduit à la situation actuelle.

Ces « candidats », responsables du massacre des acquis, sont incapables de construire un noël pour les enfants du personnel depuis 2016. Dans son courrier au personnel, Mme le Maire oublie volontairement de parler des 200 000 € qui devraient rester dans les caisses du CASC et dont les agents auraient du bénéficier. Ces fonds étant issus de subventions, ils sont de la gestion de fonds publics dont elle a par le conseil municipal la responsabilité et sur lesquelles elle se doit d’effectuer une surveillance de bonne dépense.

Seule, la CGT agit pour les intérêts de tous les agents en défendant de vraies valeurs de partage et de progrès social.

Les maires successifs se sont relayés pour nous dire que l’IEMP n’était pas pour tous. Cela a pris des années mais la persévérance et la ténacité de la CGT ont fini par l’obtenir (même si le gouvernement s’est empressé de faire disparaitre cette victoire en créant un nouveau régime indemnitaire (primes) renommant en part 1 toutes nos primes mensuelles pour qu’on n’y voit plus rien.)

La CGT, grâce à ses militants dans les services, soutenus par les structures départementales et nationales, voit claire dans le jeu des puissants, petits comme grands, Maire ou Président.

Sur le CASC, sur les salaires, sur les carrières, sur les besoins de tous les agents et face aux faussaires, nous ne lâcherons rien.

Le 6 décembre, évitez les contrefaçons et les marionnettes!

Votez pour vous ! Votez CGT !

  [embed]https://www.calameo.com/books/0020619060c7300ce9d54[/embed]

Mairie lettre élection pro DRANCY CASC (version PDF)

 

Les commentaires sont fermés.