Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DRANCY LYCEE DELACROIX LA CGT DRANCY SOLIDAIRE AVEC SES SYNDIQUES DES DEUX ETABLISSEMENTS (PRO)


Dans ce lycée de 2000 élèves, une soixantaine de cas ont été répertoriés depuis début mars et plus d’une vingtaine d’élèves ont déjà perdu un parent depuis le début de l’épidémie.

« On constate qu’on n’a jamais eu autant de cas depuis le début de l’épidémie », affirme Éric Fimot, enseignant de Lettres et Histoire-Géographie du lycée Eugène Delacroix de Drancy. En moins d’un mois, c’est une soixantaine d’élèves, une vingtaine d’enseignants et trois membres de la direction qui ont été testés positifs au Covid-19.

Une lettre au président de la République pour alerter

Dans ce lycée de Seine-Saint-Denis, département avec le taux d’incidence le plus élevé de France, les enseignants ont envoyé jeudi une lettre à Emmanuel Macron afin d’essayer d’alerter sur cette situation à laquelle ils ne voient aucune issue.

« Comme tous les professeurs, on tient absolument à ce que tous les élèves viennent au lycée mais quand l’enjeu est vital, il y a des questions à se poser », lance de son côté Aline Cotteau, professeure de Français dans cet établissement. Comme dans d’autres établissements français, une trentaine d’enseignants ont décidé d’exercer leur droit de retrait afin de se protéger et aussi d’essayer d’alerter l’opinion.

« Nous attendons des consignes claires de la part du ministère de l’Enseignement qui permettraient de mieux respecter les mesures barrière et de laisser à terme les collèges et les lycées ouverts », déclare de son côté Blandine Paulet, co-secrétaire du SNES-FSU 93.

LA CGT DRANCY ET SES SYNDIQUES TERRITORIAUX DU LYCÉE DELACROIX SOLIDAIRES DE L'ACTION CGT, FSU, SNUIPP

Les commentaires sont fermés.