Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SECTION - Page 2

  • DES INDICES MACRONSCOPIQUES

    CALCUL DU PROJET MACRON AU 1 JUILLET 2022

    Annonce du 28 juin 2022 – Augmentation de 3,5 % du point d’indice Pour vous en faire une idée, la Fédération met à votre disposition les grilles, à titre purement indicatif, sous réserve de la parution des décrets, prenant en compte l’augmentation de 3,5% et les mesures pour les débuts de carrière des grades B1 et B2.

    L’été s’ouvre donc sur une provocation : lors de la conférence salariale du 28 juin dernier, M. Stanislas Guérini, nouveau ministre de la Transformation de la Fonction publique, a indiqué une augmentation du point d’indice au 1er juillet… De 3,5% !

    De qui se moque-t-on ?

    Après 12 ans de gel qui a permis à nos employeurs et à l’État d’économiser des milliards d’euros sur la masse salariale, ces 3,5% ne représentent que la moitié du taux d’inflation prévu pour la rentrée de septembre ! Selon l’Insee, les prix de l’énergie ont augmenté de 28 % en mai, de 33 % en juin, les prix de l’alimentation ont augmenté de 4,3 % en mai et de 5,7 % en juin !

    Le compte n’y est pas !

    Dans l’immédiat, la CGT réitère ses demandes : a) Une augmentation d’au moins 10 % de la valeur du point d’indice avec un effet rétroactif au 1er janvier 2022 ; b) L’indexation du point d’indice sur la hausse des prix ; c) La confirmation des engagements quant à l’effectivité de l’extension du complément de traitement indiciaire.

  • ALERTE ATSEM

    ATSEM, ça SUFFIT

  • STOP AUX PRIVILEGES A DRANCY

  • DEGEL DU POINT D'INDICE NULLISSIME DU GOUVERNEMENT

    Après un dégel insuffisant, gagnons des augmentations à la hauteur de l’urgence salariale !

    Communiqué de la CGT Fonction publique

    Le Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques vient d’annoncer une augmentation de 3,5% de la valeur du point d’indice applicable au 1er juillet, alors que l'inflation sur un an est actuellement de 5,2%.

    Avec cette mesure, le gouvernement confirme que le seul moyen efficace d’augmenter les salaires de tous les personnels de la Fonction publique, c’est d’augmenter la valeur du point d’indice.

    Il reconnaît ainsi l’erreur profonde qu’a constitué le maintien du gel depuis le début de la présidence Macron. Il s’agit d’une véritable défaite idéologique, qui marque l’échec des politiques salariales fondées sur l’individualisation et la multiplication des mesures parcellaires.

    Cette première brèche est à mettre au crédit des luttes menées par les personnels fonctionnaires et non titulaires avec leurs organisations syndicales, dont la CGT qui a toujours porté la valeur du point comme une bataille centrale.

    Dans le contexte présent, les augmentations de plusieurs dizaines d’euros visibles sur les fiches de paye seront évidemment bienvenues et doivent donner confiance dans notre capacité à faire bouger les lignes par l’action collective.

    Pour autant, au regard des pertes accumulées ces dernières années, et de l’inflation à venir, cette mesure est nettement insuffisante et appelle une revalorisation plus forte.

    Des mesures complémentaires ont été annoncées : reconduction de la GIPA en 2022, extension du forfait mobilité durable, augmentation de 7% de la prestation restauration à l'Etat, revalorisation des premiers échelons de la catégorie B.

    Nous prenons acte du fait que le ministre s'est engagé à ce que le projet de loi pouvoir d'achat permette d'honorer les engagements précédemment pris concernant l'extension du Complément de traitement indiciaire aux oublié.e.s du Segur.

    Fruits de la lutte des personnels et de la bataille syndicale, ces mesures ne suffisent évidemment pas à rééquilibrer la situation salariale.

    La CGT considère les annonces d’aujourd’hui comme un encouragement à poursuivre l’effort revendicatif, en vue notamment de la tenue de prochaines réunions salariales sur lesquelles le ministre s'est engagé.

    La CGT maintient la revendication d’une première augmentation d'au moins 10% de la valeur du point, avec effet rétroactif au 1er janvier et indexation sur l'inflation.

    Une partie en a donc été obtenue, ce qui nous encourage à poursuivre la bataille salariale pour tous les agents fonctionnaires et non titulaires, pour l'égalité professionnelle, pour un travail dignement reconnu et rémunéré dans la Fonction publique.

    La CGT appelle les personnels à débattre des premières mesures obtenues et de celles à conquérir.

    La CGT continuera d’œuvrer, dans l’unité syndicale la plus large possible, à construire le rapport de force pour gagner sur les revendications.

     

    Fait à Montreuil, le 28 juin 2022

  • DRANCY, ON AVANCE OU ON RECULE ?

    QUESTIONS SANS RÉPONSE

  • PREAVIS DE GREVE CGT FEDERAL JUIN 2022

  • MISERE, MISERE A DRANCY

    La CGT REVENDIQUE les 10 %

    MAIS, ELLE DEMANDE

    AUSSI

    QUE LE LOYER NE DÉPASSE PAS 20 %

    DU SALAIRE

    Cadeau électoral Drancy

    En 2017, avant sa destruction par le Député Maire, le CASC, nous faisait la louange du Député Lagarde qui, du haut de son trône, nous permettait une carte-cadeau en mai, juin 2017.

    Ceci à quelques mois des élections législatives. En 2022, le 19 mai 2022, dans un empressement certain, la Ville distribue de nouveau son cadeau électoral aux agents de Drancy, soit 100 € à 50 € de bon d'achat, sans doute sur internet.

    Distribution, par service, ce mardi 24 mai 2022, salle des mariages et pour les autres services, le mercredi 25 mai 2022, à la salle Louis Meret. Se munir de sa carte d'identité.

    Pour nous, ces cadeaux électoraux, répétés, soulèvent des questions, par exemple les 9 millions de fonctionnements de 2021 non utilisés. Ceux-ci, ne sont pas validés par les représentants des agents.

    Mais nous prenons, vu que la situation économique n'est pas bonne. Nous invitons les agents à agir en citoyens, d'aller voter pour leurs intérêts, sans tenir compte de ces miettes de la municipalité.

     

    ET IL FAUDRAIT DIRE MERCI ?

    drancy,cgt