Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CASC

  • CHANTAGE AU CASC DE DRANCY

    Lire la suite

  • CHANTAGE AU CASC DE DRANCY

    Alors que ce jour, cela fait 80 ans que les congés payés existent, l'employeur Ville de Drancy fait du chantage a notre procédure en justice pour récupérer les 1 million 300 000 €uros de la convention du CASC de DRANCY.

    Une transaction chantage à 100 000 €uros a été négocié par un agent de la Ville sans avis de la Direction (conseil d’administration (CA) du CASC ! C'est inadmissible !

     

    C'est à l’ordre du jour du conseil municipal du Jeudi 29 juin 2017, la CGT a écrit l'illégalité au Maire qui a répondu que c 'est son conseil municipal qui décide...

     

    Les agents de la Ville de DRANCY veulent retrouver leur CASC et leurs VACANCES !

    CGT, CASC, drancy

    Lire la suite

  • LE CASC DRANCY ET LES DESTRUCTEURS

    La position CGT sur les manœuvres du Maire de Drancy

    80-ans-conges-payes-drancy-le-maire-fete-detruisant-le-casc-du-personnel-de-1969.png?w=456

    Lire la suite

  • LE MAIRE DE DRANCY VOYAGE DANS LE TEMPS POUR LE CASC

    CGT, CASC, drancy

    La CGT mesure l'empressement du Maire à écrire et signer un courrier du 25 novembre 2016 avant même la date notifiée ( nous sommes le 24 novembre et certains l'ont reçu le 23 novembre) , vous avez ainsi l'information des futurs cadeaux "virtuelles" du Maire aux agents. Nonobstant ce détail risible au vu des agents attendant les réponses du Maire à leurs demandes écrites, vous mesurerez que les prestations dans leurs totalités seront inaccessibles à tous au vu du budget selon le maire de 550 000 €uros et des 1500 agents adhérents.

    Ainsi, les écrits du Maire ne reflètent en rien la réalité future et simplement comptable.

    Vous pourrez le constater, comme vous mesurez la réalité du travail tous les jours. Nous vous attendons nombreux à l'assemblée du CASC (espace culturel 28 novembre 2016) et nous demanderons à l'administrateur de prendre en compte les consignes de la haute administration de ne pas ouvrir l’existant des droits pour les adhérents du CASC (accès à réunion à l'assemblée générale) toujours valides jusqu'au 31 décembre 2016.

    Bonne lecture virtuelle, " dixit le scénario du film Retour vers le Futur"

     

     

    Lire la suite