Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SANTE

  • STOP AUX PRIVILEGES A DRANCY

  • DEGEL DU POINT D'INDICE NULLISSIME DU GOUVERNEMENT

    Après un dégel insuffisant, gagnons des augmentations à la hauteur de l’urgence salariale !

    Communiqué de la CGT Fonction publique

    Le Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques vient d’annoncer une augmentation de 3,5% de la valeur du point d’indice applicable au 1er juillet, alors que l'inflation sur un an est actuellement de 5,2%.

    Avec cette mesure, le gouvernement confirme que le seul moyen efficace d’augmenter les salaires de tous les personnels de la Fonction publique, c’est d’augmenter la valeur du point d’indice.

    Il reconnaît ainsi l’erreur profonde qu’a constitué le maintien du gel depuis le début de la présidence Macron. Il s’agit d’une véritable défaite idéologique, qui marque l’échec des politiques salariales fondées sur l’individualisation et la multiplication des mesures parcellaires.

    Cette première brèche est à mettre au crédit des luttes menées par les personnels fonctionnaires et non titulaires avec leurs organisations syndicales, dont la CGT qui a toujours porté la valeur du point comme une bataille centrale.

    Dans le contexte présent, les augmentations de plusieurs dizaines d’euros visibles sur les fiches de paye seront évidemment bienvenues et doivent donner confiance dans notre capacité à faire bouger les lignes par l’action collective.

    Pour autant, au regard des pertes accumulées ces dernières années, et de l’inflation à venir, cette mesure est nettement insuffisante et appelle une revalorisation plus forte.

    Des mesures complémentaires ont été annoncées : reconduction de la GIPA en 2022, extension du forfait mobilité durable, augmentation de 7% de la prestation restauration à l'Etat, revalorisation des premiers échelons de la catégorie B.

    Nous prenons acte du fait que le ministre s'est engagé à ce que le projet de loi pouvoir d'achat permette d'honorer les engagements précédemment pris concernant l'extension du Complément de traitement indiciaire aux oublié.e.s du Segur.

    Fruits de la lutte des personnels et de la bataille syndicale, ces mesures ne suffisent évidemment pas à rééquilibrer la situation salariale.

    La CGT considère les annonces d’aujourd’hui comme un encouragement à poursuivre l’effort revendicatif, en vue notamment de la tenue de prochaines réunions salariales sur lesquelles le ministre s'est engagé.

    La CGT maintient la revendication d’une première augmentation d'au moins 10% de la valeur du point, avec effet rétroactif au 1er janvier et indexation sur l'inflation.

    Une partie en a donc été obtenue, ce qui nous encourage à poursuivre la bataille salariale pour tous les agents fonctionnaires et non titulaires, pour l'égalité professionnelle, pour un travail dignement reconnu et rémunéré dans la Fonction publique.

    La CGT appelle les personnels à débattre des premières mesures obtenues et de celles à conquérir.

    La CGT continuera d’œuvrer, dans l’unité syndicale la plus large possible, à construire le rapport de force pour gagner sur les revendications.

     

    Fait à Montreuil, le 28 juin 2022

  • Préavis de gréves Juillet Aout 2022

    Déposé Maire, OPH et CCAS, le 24 juin 2022

  • Déclaration CGT au Comité technique de la Ville de Drancy et son CCAS

    LE PRÉSIDENT DU CT MANGIN SE PLAIT DANS L'ABUS DE POUVOIR

    COPIANT LES LAGARDE QUI VIENNENT DE VIVRE UNE "LEÇON DÉMOCRATIQUE"

     

    Lire la suite

  • DRANCY QUESTION PRIORITAIRE DE CONSTITUTIONNALITE LIBRE ADMINISTRATION

  • LE DEPUTE LAGARDE REPOND A COTE ET CIBLE LE CO SECRETAIRE GENERAL CGT DRANCY

    LE CANDIDAT RÉPOND EN CIBLANT LE CO SG CGT NOUS LUI DONNONS UN DROIT DE RÉPONSE

    ET PUBLIERONS LA MISSIVE FAKE NEW DE JC LAGARDE

    APRÈS LES ÉLECTIONS SUR CETTE PAGE

  • DRANCY OU LE N'IMPORTE QUOI

    À DRANCY, ON FAIT DU N'IMPORTE QUOI

    Pourtant, il y a un statut, des lois et maintenant un code de la fonction publique